Le boomerang était une arme

Au Moyen-Âge, les boomerangs étaient utilisés comme une arme de combat ou de chasse, comme en témoignent les dessins découverts dans les grottes australiennes. Récemment, les chercheurs ont mis la main sur une autre preuve curieuse de l’usage d’un boomerang pour se battre. Les archéologues ont en effet découvert le squelette d’un Aborigène australien visiblement tué par un coup de boomerang à la tête il y a environ 800 ans. Le défunt présente une profonde blessure de 15 cm de long. Les ossements de l’individu, baptisé Kaakutja (ce qui signifie frère aîné dans la langue locale), ont été retrouvés sur le territoire du parc national de Toorale en Nouvelle-Galles du Sud il y a deux ans. © SPUTNIK. MIKHAIL VOSKRESENSKIY Ces monuments détruits reprendront vie en 3D Au moment de sa mort, l’homme avait entre 25 et 35 ans. On sait aussi que lors de son dernier repas il avait mangé des écrevisses et un phalangéridé. Les situations de conflit étaient visiblement courantes dans sa vie, comme l’indiquent d’autres traumatismes qui avaient eu le temps de guérir partiellement. De plus, les chercheurs ont retrouvé des traces de blessures plus récentes. La datation au carbone 14 a révélé que Kaakutja était décédé au milieu du XIIIe siècle, 600 ans avant que les Européens n’importent les armes métalliques en Australie. L’équipe de chercheurs a conclu que la mort avait été causée par une sérieuse blessure à la tête, probablement par la partie tranchante d’un boomerang en bois. Cependant les scientifiques ne peuvent affirmer avec certitude si cette blessure fut létale ou si la mort a résulté d’une hémorragie consécutive à de nombreuses blessures. D’après les scientifiques, l’attaque au boomerang était manifestement inattendue pour Kaakutja et il n’a pas eu le temps de se défendre. Il a probablement été tué dans son sommeil.




Published in:Uncategorized |on janvier 5th, 2017 |

Both comments and pings are currently closed.



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 15 articles | blog Gratuit | Abus?